Rechercher
  • Julie DEKERLE-BALDY

Le principe de la Maïeutique ou l'Accouchement des Esprits

Mis à jour : 24 mai 2019

Trouver en soi les réponses est possible à condition de se laisser guider au travers du bon questionnement




Socrate est l'un des plus anciens précurseurs de la discipline du Coaching. Étonnant me direz-vous lorsqu'on sait que cette pratique se démocratise depuis peu tandis que les méthodes Socratiques remontent à des temps bien plus anciens (Vème siècle av J.C).


Socrate pensait déjà que chacun porte en soi le savoir sans en avoir forcément la connaissance. Il développait alors, ce qu'on appelle la Maïeutique en référence à un personnage de la mythologie Grecque Maïa, la déesse qui veillait au bon déroulement des accouchements. Les sages-femmes utilisent le terme maïeutique pour l'action de "Faire accoucher".


Socrate, dans le Théétète de Platon affirmait : - " Mon art de la maïeutique a les même attributions générales que celui des sages-femmes. La différence est qu'il délivre les hommes et non les femmes et c'est les âmes qu'il surveille en leur travail d'enfantement, non point les corps"

Au même titre que la sage-femme n'est pas celle qui enfante mais celle qui conduit à l'accouchement, la technique socratique utilisée par les coachs vise aussi l'idée d'accompagnement. Ce n'est pas le Coach qui va accoucher d'une vérité mais bien le coaché qui au fil de la dite Maïeutique , du dialogue et du questionnement engagé va pouvoir faire émerger son propre potentiel de vérités.


On dit d’ailleurs que le principe de Maïeutique est appliqué aux sujets qui ignorent qu'ils savent et qu'il s’appuie sur l'analogie et la réminiscence.


Notre connaissance tient de :

  • Ce que l'on sait que l'on sait ( ce savoir repose souvent sur des croyances)

  • Ce que l'on sait que l'on ne sait pas ( ce savoir peut s'avérer n'être qu'illusions)

  • Ce que l'on ne sait pas que l'on sait

  • Ce que l'on ne sait pas que l'on ne sait pas

Le coaching utilise le principe de la Maïeutique au travers de ce qu'on nomme la Dialectique, terme issu du Grec qui signifie "art de discuter".

Car c'est bien au fil de l'échange que le coach amène son coaché sur les voies de sa propre vérité. Une vérité qui surgit du questionnement , de l'analyse, de positionnements autres et de perceptions nouvelles...


Le questionnement va mettre le coaché face à lui même, on parlera d'effet miroir. La dialectique peut être un véritable levier et permet de travailler sur les paradoxes, les doutes, et les freins de chacun.


Socrate utilisait également l'Ironie.

L'ironie en grec se traduit par "l'interrogation" et implique de confronter les idées les unes aux autres, souvent même des idées très distinctes les unes des autres par le biais du questionnement avec un but bien précis; celui de faire réagir.


Autrement dit, un coach se doit d'être à la fois très actif dans son écoute mais également pertinent dans la dialectique s'il veut faire émerger les solutions de son coachés.


Tout comme Socrate aidait à accoucher les esprits au travers de la philosophie, le coach accompagne ses coachés dans leur cheminement de réflexion, il est en somme un "accoucheur" de vérités propres et de la connaissance de soi.


C'est d’ailleurs en cela que se précise la grande différence entre un consultant qui délivre du conseil et un coach qui lui est un guide dans le processus de remise en question mais qui n'évolue pas dans la sphère du conseil. Dans le cadre du coaching, c'est bien le coaché lui -même qui trouve ses solutions.



Julie DEKERLE-BALDY

Votre Coach certifiée RNCP










3 vues

LE CABINET

150, rue Mongran

33127 Saint-Jean d'Illac

MES HORAIRES

Du lundi au vendredi

9h30 -12h et 14h30 - 19H

Uniquement sur Rendez-Vous

ME CONTACTER

objectif.soi33@gmail.com

Tel: 06 20 42 03 45

© 2019 Julie DEKERLE -BALDY Coach Consultante certifiée Créé avec Wix.com

N° Siret: 850 030 370 00017